[KayesBaMusic ne l’a pas oublié ] KayesBaMusic rend Hommage à DIABA KOÏTA

1
1013

Née d’un père joueur émérite de N’goni et d’une mère chanteuse, Diaba Koïta est descendante d’une grande famille de griots de la région de Kayes. Elle porte la tradition de sa tribu, les Khassonké et son statut de griotte au fil de ses productions tout en s’ouvrant sur les expressions contemporaines comme l’électro-dub, consignée dans un enregistrement en 2001 avec le groupe Dubitation.

Depuis le début de sa carrière (qu’elle débute à l’âge de 4 ans), elle tourne partout dans le monde et a participé aux plus grands festivals de world music (Womad). Le troisième album de Diaba Koïta Diamadoussi annonce le statut de griotte de l’artiste dès le premier titre. D’une voix de tête volontairement éraillée, elle conte le passé, commente le quotidien ou exhorte les mortels à cultiver un monde à visage humain. Elle réunit ici l’essentiel de l’instrumentarium le plus populaire au Mali pour donner un corps et une âme aux onze compositions de son nouvel opus. Kora, balafon, djembé, doundounba , flûte peuhle et n’goni s’accommodent de guitares électriques et produisent un son rappelant les ensembles instrumentaux de la grande époque des compétitions artistiques du Mali des années 70, les célèbres biennales musicales.
Ce dernier opus de Diaba arrangé par son compatriote chef d’orchestre Moriba Koita, virtuose du N’goni. Actuellement l’artiste vie à en France, la chanteuse de Koussa est en studio pour l’enregistrement de son nouvel Album pour bientôt.

Rédaction KayesBaMusic

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici