Musique : Madol-b, de Mahina à Bamako, commentest-il arrivé à la musique ?

0
2222

Mamadou Diarra Madol-b est un artiste chanteur, natif de la région de Kayes, précisément à Mahina, dans le cercle de Bafoulabé. 
Du niveau primaire en classe de 6 e, sa passion pour la musique est très vite révélée au point d’être submergé. Il commence ainsi, la conception des démos (générique) de chants avec, ses camarades d’âge. Jeune ambitieux, il bosse durement et obtient son baccalauréat pour s’adonner corps et âme à sa passion qui est, de devenir un musicien de renom.
Arrivé à Bamako pour ses études universitaires, Madol-b, commence à travailler avec d’autres amoureux de la musique. Il fait ainsi, la connaissance de Général et de Jacob. Ensemble, ils vont créer un groupe qu’ils surnomment « Rebelle System ». 
Quelques temps après, le groupe est secoué par le départ de Général qui a réussit son concours d’entrée à la fonction publique. Jacob, lui, choisit plutôt la chorale. Décidé, à poursuivre la musique, Madol-b ne s’arrête pas. Il affronte, les difficultés, auxquelles il fait face dans sa quête de devenir musicien. En 2014, l’enfant de Mahina sort un single intitulé « N’kanougnon » . Ce single marque, le début de sa carrière musicale. 
« Je t’aime » son 2 e single sorti en 2015, lui ouvre la porte vers le succès en faisant le tour du Mali et ponctué par un show au Burkina Faso. Sur les ondes des radios et les sites de téléchargement, Madol-b se fait connaître. Un million de vues sur YouTube ce n’est pas permis à un novice dans la musique, c’est un exploit. D’ailleurs, le morceau approche 4 millions de vues sur cette plate-forme. Après le 2e single, Mamadou Diarra accroche son public féminin avec sa belle voix et sort un morceau dédié aux femmes. « C’est une façon de magnifier et rendre un hommage mérité aux souffrances qu’endurent les mères », explique l’artiste au micro de Kayesbamusic. Pour joindre l’acte à la parole, il l’intitule « maman ». 
« Un artiste, n’a pas sa place dans un bureau, mais plus tôt sur scène, auprès de ses fans » estime le natif de Mahina qui a renoncé aux différents concours, auxquels il s’était présenté. « Ma vraie chance dans ma vie est d’avoir été un artiste, et je ne le regrette pas », confie Madol-b.
Autodidacte dans la musique, il a aimé cet art et s’est frayé un chemin. Madol-b travail activement pour son premier album baptisé « la main sur le cœur ». Cet opus, est de 15 titres avec la participation de Master Soumi, Mylmo, Van Baxy, Dr Keb et autres. 
Fama Mademba Sacko 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici