Musique : Lévizo,un précurseur du Rap kayesien monte en puissance

0
1432

Après un début difficile pour sa carrière de Bite Maker dû à l’opposition de ces parents qui veulent le voir endosser des costumes bureautiques, Sidiki Sangaré dit Lévizo s’est frayé un chemin dans le monde de la musique malienne par la composition de ses béats qui font danser plus d’un. Devenu précurseur du Rap kayesien, Lévizo est beaucoup sollicité dans son milieu. Au cours d’un entretien avec Kayesbamusic dans l’émission « Talents d’aujourd’hui et de demain « , le jeune Sidiki parle à Coeur ouvert. Il aborde sa vie privée, sa carrière, ses ambitions et projets à venir en portant son regard sur le Rap de la cité des rails. Comment Lévizo à rencontré Dj AWADI, WALI SECK, ces grands noms de la musique africaine ?
suivez son entretien avec Bijou de Kayesbamusic…

Kayesbamusic :Nous entendons parler d’un bit Maker Lévizo, qui est concrètement cet homme si charismatique qui fait des merveilles pour les artistes à kayes ?
Lévizo : Mon nom à l’état-civil est Sidiki Sanagré, je ne suis pas natif de kayes, mais c’est mon travail qui ma emmené à vivre dans cette ville légendaire connue pour ses valeurs culturelles et artistiques depuis bientôt 1 an et demi. Donc Lévizo est un jeune Bite Maker.
Kayesbamusic : C’est vrai que tu n’es pas kayesien, mais tu exerces ici, comment es-tu en arrivée là ?
Lévizo :Comme je l’ai dit au début,c’est le boulot qui a fait que je me suis retrouvé à kayes, mais je puisse vous assurer, que je me sens plus kayesien à ce jour.
Kayesbamusic :Tu pouvais faire par exemple le Rap et d’autres genres musicaux comme tant d’autres jeunes de ton age,dis nous pourquoi ce choix de Bite Maker et pas autre chose?
Lévizo : Rire, hum…primo c’est tout simplement parce que j’avais l’amour de ce métier depuis le bas age. Secondo, j’ai un frère direct qui faisait en son temps le Rap pendant que j’étais à l’école, donc ce sont tous ces facteurs qui m’ont amené dans ce métier.
Kayesbamusic : Lévizo, est-il marié ?
Lévizo :Non, je suis un jeune célibataire, pas encore marié. Pour l’instant, c’est le travail et ensuite, on verra bien. Peux-tu nous parler des difficultés auxquelles tu as été confronté ?
Kayesbamusic :Nous savons tous, que dans chaque domaine, il y a des difficultés. Peux-tu nous parler des difficultés auxquelles tu as été confronté ?
Lévizo :Il faut le dire de façon honnête que j’ai connu des moments difficiles. Dans tout ce que l’on entreprend, il faut s’attendre à des situations, lesquelles forment et forgent une personne ambitieuse qui veut progresser. Ce qu’il faut savoir, ca fait 06 ans maintenant que je suis dans ce métier. J’ai mon propre studio depuis bientôt 03 ans et vécu beaucoup de choses, tout ne peut être dit. Chez nous au Mali, c’est jamais facile avec les parents au début qui ont, souvent une vision différente de la tienne. Avant de t’encourager dans certains domaines, il faut du temps pour se faire comprendre, c’est ce qui m’a beaucoup gêné.
Kayesbamusic :Tu as évoqué le coté familial, et le volet financier ?
Lévizo :Biensur,j’ai fait la traversé du désert chose qui est d’ailleurs normale pour la carrière de tout homme. Ensuite, j’ai des frères qui m’ont beaucoup aidé par moment, mon courage a permis de régler d’autres problèmes moi-même. Le jour où je mettais les pieds à kayes, je ne savais même pas que j’allais avoir mon propre studio d’arrangement. Tout n’est pas le soutien financier, il y a aussi le soutien moral que des personnes vous apporte.
Kayesbamusic :Après la pluie vient le beau temps. Passer l’étape des difficultés, quels sont les avantages que tu tires de ce boulot?
Lévizo :Je ne saurai les énumérer. Cette année, il y a un nouveau vent qui souffle pour l’ouverture d’autres portes par le bien d’un ami DJ Max qui m’a proposé de prendre contact avec mes collègues du Sénégal. Il faut avouer que ce voyage s’est très bien passé grâce à mon ami et frère Ben Aflo qui était à Dakar avec moi. Nous avons beaucoup appris et collaboré avec des grands noms de la musique comme Dj AWadi, Wali Seck et bien d’autres. Ceci dit, je dois même signer avec eux, d’ici peu s’il plaît à Dieu.
Kayesbamusic :Qels sont tes projets à venir ?
Kayesbamusic :Je nourris de grosses ambitions,parce que je veux aussi passer à l’étape de mixage des films en trouvant des maisons de cinéma qui manquent chez nous en Afrique. Mon rêve est d’aller encore plus loin. Pour y arriver,il faudra une parfaite maîtrise du mixage audio. J’adore la musique et j’y suis, je n’ai pas une autre vie à part la musique.
Kayesbamusic :C’est quoi un Bite Maker concraitement?
Léviso :Bite Maker tire sa source de la langue anglaise,qui veut dire compositeur de bites.
Kayesbamusic : Pour y arriver,il faudra une parfaite maîtrise du mixage audio.
Lévizo :Merci pour cette question qui permettra à ceux qui pensent que c’est seulement sur les bites de Rap que je travaille. Je voudrais leur dire que je fais beaucoup de genres musicaux comme le Mandingue et autres en dehors du Rap.Une personne ne peut pas tout faire ,mais je fais la majeure partie.
Kayesbamusic :Les jeunes qui voudront emboîter vos pas et devenir, des Bites Maker comme Lévizo, quel conseil vous donnez à ceux-ci ?
Lévizo :La musique est très vivante avec plusieurs aspects. Ce que je leur demande, c’est d’aller à l’école pour acquérir la connaissance. Vous savez, si vous refusez d’étudier, ca vous rattrapera devant, bien vrai que tout le monde peut faire la musique, mais de mon avis, le socle est la formation à l’école. Qu’ils ne disent pas que d’autres font la musique et se lancer, ça peut jouer en leur défaveur dans le futur. C’est aussi le lieu de dire, aux gens que la musique, c’est un métier parce que beaucoup pensent, que c’est un milieu des personnes sans importance dans la société. En toute chose, aussi, c’est l’amour qu’on a pour ce que l’on fait. En toute chose, aussi,c’est l’amour qu’on a pour ce que l’on fait.
Kayesbamusic :Quel regard as-tu de la musique kayesienne ?
Lévizo :Je pense que la musique kayesienne évolue, en l’écoutant vous sentez que beaucoup de choses ont été corrigées. Pour tout vous dire, de Bamako à Kayes, nous avons mené cette lutte pour rendre digne la musique et non un moyen d’invectives. Je suis l’une des personnes ayant mené ce combat depuis kayes.
Kayesbamusic :Comment tu trouves notre plateforme culturelle qui fait la promotion de la musique et sortir les talents qui sont tapis à l’ombre comme le nom de l’émission l’indique ?
Lévizo :L’initiative est très bonne et encourageante, je suis vraiment content pour Kayesbamusic. Mon souhait, est que Kayesbamusic évolue encore plus en atteignant un haut niveau. C’est salutaire et tout le monde doit s’investir pour cette plateforme culturelle.
Kayesbamusic : Kayesbamusic :
Lévizo :Merci et bon vent à tous !

Rédaction KayesBaMusic

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici